Les Fables en folie

D'un plaisir du jeu au plaisir de la langue; un moment de bonheur à partager avec La Fontaine.

En savoir plus

Les Fiancés de Vorey

Une histoire d'amour dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale.

En savoir plus

La Sieste Littéraire

Une écoute détendue pour déguster les mots

En savoir plus
Les Fables en Folie

Lorsqu’on entend les Fables de La Fontaine, on a l’impression de replonger dans une mémoire qui non
seulement nous appartient en propre, -celle de l’école ou de notre enfance-, mais également dans une
mémoire collective, celle de la littérature classique accessible à tous.
C’est ainsi que le désir de monter ce spectacle est né : rejoindre l’enfance, c’est-à-dire l’imaginaire de
chacun tout comme le plaisir de notre langue -la langue française du XVIIème siècle qui constitue le
socle de notre patrimoine.
Chaque fable est une épopée miniature tragi-comique.
Des personnages apparaissent sous la forme humaine, animale, végétale, mais aussi sous la forme
d’objets, de dieux ou d’idées.
Le conteur s’efface progressivement au profit des interlocuteurs.
Nous passons du récit au dialogue et entrons dans le théâtre.
Alors souvenez-vous : «Le corbeau et le renard», «La cigale et la fourmi» ou «Le lièvre et la tortue» …
Un texte, une récitation, mais aussi une histoire avec des animaux, des hommes, des décors naturels et
fantastiques, des sons, …
Et maintenant jouons, interprétons jusqu’à la folie ces personnages.
«Faisons théâtre» avec les Fables.
Nous avons imaginé prendre le temps de la retrouvaille du texte.
Comment?
En assistant à la préparation de l’acteur: tout en s’habillant, se maquillant, se «chauffant», l’acteur
«repasse son texte», il le parle, le chantonne, le mâchonne… ce moment est l’occasion pour le
spectateur de se réjouir à son tour des réminiscences que l’exercice suscite.
Puis l’acteur entre dans une deuxième phase, celle du jeu théâtral, il interprète la Fable, il en incarne les
différents personnages.

Les

Lecture-Spectacle d’extraits du recueil de Lettres de Léon et d’Odette écrites au cours de la Première Guerre mondiale. Publication à l’initiative de Thelma Dumas.

Cette correspondance amoureuse nous permet de croiser la vie quotidienne de la France rurale grâce aux lettres d’Odette Breymand vivant à Vorey-sur-Arzon (Haute-Loire) avec celle du Front grâce aux lettres de Léon Dumas, sergent 53e régiment d’Infanterie.

Ce spectacle est le témoignage poignant d’une époque troublée et désespérante que l’amour seul parvient à dépasser.

Nous avons choisi cette correspondance plus particulièrement parce qu’elle nous raconte la guerre du point de vue d’un homme et d’une femme qui s’aiment. Leur vision respective permet une confrontation entre ce que représente la guerre pour l’homme et la femme puis pour le couple. La relation amoureuse permet de suivre le dépassement dont les deux protagonistes font preuve pendant quatre années, les permissions allant de quatre à sept mois d’intervalle. La patience, l’écoute mais aussi les confrontations entre les deux partenaires que sont Léon et Odette, mettent en lumière une véritable richesse littéraire, les amoureux cherchant à se séduire perpétuellement pour ne pas se perdre.

Enfin cette lecture permet de tisser une toile originale entre ces deux variations que sont l’amour et la guerre.

La

L’idée principale est de donner à entendre des textes dans le plaisir et la dégustation.
Pour cela nous mettons en place un dispositif qui permet au public de se relaxer en adoptant des positions d’écoute parfaitement libre : assis, couché ou debout.
Cette manière de lire à haute voix devant un public disparate c’est-à-dire pouvant être composé d’enfants, d’adolescents ou d’adultes (ou autrement dit un public en famille) permet de rendre des textes d’auteurs accessibles. L’écoute est modulée par le spectateur qui décide et choisit sa concentration, son écoute suivant l’envie, l’appétit, la disponibilité du moment.

Association loi 1901

Siret : 842 855 082 00017 Ape : 9001Z  Licence 2-1118205

Suivez-nous

© 2019 La Kélidône